Les 5 piliers pour réussir

L'écriture d'un roman de A à Z

Tu te demandes comment écrire un roman ? Tu es à la recherche de conseils, d’astuces et de méthode pour aller au bout de ton projet d’écriture, pour réaliser ton rêve ?

Bienvenue sur cette page ! Je vais t’expliquer pas à pas toutes les étapes de l’écriture d’un livre, de l’idée de départ jusqu’à sa publication (et bien plus encore ! )

Explore chaque rubrique pour approfondir les points qui t’intéressent, selon ton avancée ou tes envies, et reviens aussi souvent que tu le souhaites car ce guide ne cesse de s’enrichir.

Inscris-toi à la newsletter pour être tenu au courant de la publication de chaque nouvel article qui t’apportera, j’en suis sûre, les clés indispensables de ta réussite en tant que romancier.

Écrire un roman repose sur 5 piliers fondamentaux :

  1. La préparation
  2. L’écriture
  3. La publication
  4. La communication
  5. Le mindset

Avant de détailler et d’approfondir ces 5 grandes étapes qui constituent le parcours de l’auteur, voici en introduction quelques chiffres intéressants : 79 % des français déclarent aimer écrire (et les jeunes générations ne sont pas en reste, au contraire !), 53 % ont envie d’écrire un livre, et 10 % ont entamé le processus. Malheureusement, trop peu arrivent au bout. En effet, quelques embûches et nombre de peurs se dressent souvent sur le chemin du primo-écrivain…

Mais pas de panique !

Je vais t’accompagner sur ce chemin qui s’apparente plutôt à des montagnes russes qu’à un long fleuve tranquille.
Avec une généreuse pincée de méthode, une copieuse ration d’apprentissage et une bonne dose de motivation, tu pourras gravir cette montagne bien plus facilement que tu ne le penses !
Restera à dompter la discipline. Mais ça, nous y reviendrons…

Prêt pour l’aventure ?

Pilier n°1 : la préparation

Préparer l’écriture d’un roman

Tu l’as deviné, la préparation d’un roman est l’étape qui précède la phase d’écriture. Concrètement, il s’agit de toutes les choses à faire avant de te lancer dans l’écriture en elle-même, c’est-à-dire avant d’écrire les premières lignes de ton futur roman.

La phase de préparation est l’étape la plus importante. Malheureusement, elle est parfois négligée, et cela conduit à de nombreux abandons. Mais quoi de plus logique ? Est-ce qu’il viendrait à l’esprit d’un athlète de participer aux Jeux Olympiques (et de vouloir décrocher une médaille) sans se préparer ? Qui miserait sur quelqu’un qui, malgré toute la bonne volonté et la motivation qu’il manifeste, désirerait courir un marathon sans s’être préparé préalablement ?

Tu l’as compris, une bonne préparation est la base de la réussite de ton projet : écrire un livre ne s’improvise pas, cela se prépare.

La préparation concerne plusieurs aspects. Tout d’abord, le scénario, c’est-à-dire le déroulé de tout ce qui va arriver dans ton histoire. Il faut avoir ébauché, plus ou moins précisément, l’enchainement des scènes, du début à la fin. Ne pas élaborer le scénario avant de se lancer dans l’écriture, c’est courir à la catastrophe : c’est le meilleur moyen de se retrouver face à un blocage insoluble à cause d’incohérences, ou de se confronter au syndrome de la page blanche (car, passés les premiers moments d’euphorie, on ne sait plus où l’on va).

Sans plan, tu pourras peut-être arriver à destination. Mais tu risques d’y laisser beaucoup d’énergie et d’y passer au moins le double de temps car ta phase de relecture sera bien plus longue et fastidieuse et le découragement, voire l’abandon, te guetteront au tournant.

Pour construire ton scénario, il existe plusieurs méthodes. Je reviendrai sur chacune d’elles, en précisant leurs atouts. Elles sont toutes valables, à toi de choisir celle qui te convient le mieux. À toi d’expérimenter. À l’usage, si tu écris plusieurs romans, l’une d’entre elles emportera probablement ta préférence, et celle que tu préférais au début ne sera pas forcément celle que tu suivras par la suite pour tes futurs livres.

Devenir romancier est un éternel apprentissage jalonné d’essais, de tâtonnements, d’erreurs et de moments de grâce !

Mon Carnet d'Écrivain t'aide dans la phase de préparation et d'écriture

La phase de préparation concerne également l’organisation de tes idées et l’élaboration de la substance que tu utiliseras dans ton récit. Il s’agit par exemple de concevoir tes personnages de manière détaillée : leur caractère, leur passé, leur but, leurs faiblesses, leur évolution. Pour cela, tu peux compléter des fiches personnage qui t’aideront à organiser ta pensée et t’assureront de créer des personnages crédibles et profonds.

Au-delà des personnages, il faut prévoir les lieux, le narrateur et l'époque. Tous ces éléments représentent le fond de ton roman, tes idées, la matière que tu auras à disposition pour construire ton histoire.

Grâce à un socle solide, bien conçu et sans oubli, tu seras paré pour écrire une histoire cohérente avec des détails qui la rendront vivante, riche et réaliste.

Cette phase est primordiale pour tout écrivain, même pour un énième roman.

La recherche de conseils et la formation sont également indispensables, surtout tu écris ton premier roman. En effet, recueillir les conseils d'autres écrivains et connaître les erreurs à éviter sont des atouts indéniables qui permettent de partir sur des bases solides, d’échapper aux écueils les plus courants et de gagner un temps précieux.

N’hésite pas à te former pour maîtriser tous ces aspects essentiels !

Je partagerai également, dans cette rubrique, mes astuces pour booster ta créativité au quotidien !

Pilier n°2 : l’écriture 

La phase d’écriture du roman

Cette phase porte bien son nom : il s’agit cette fois d’écrire, de coucher les mots, les uns après les autres, pour que le récit prenne forme. L’écriture d’un roman est une étape qu’il faut bien appréhender pour la réussir. La phase d’écriture en tant que telle se déroule généralement en plusieurs jets.

Le premier jet permet de coucher la totalité de ton récit sur le papier (ou sur ordinateur), mais nécessite par la suite un travail d’affinage. C’est alors que peuvent intervenir des tiers, dans le rôle d’alpha-lecteurs et/ou de bêta-lecteurs. Ces personnes extérieures apporteront un regard neuf, indépendant et bienveillant sur ton histoire pour pointer le positif mais aussi ce qui mérite des améliorations, des révisions, des corrections. Leurs retours pourront porter aussi bien sur le fond (incohérence, personnage non développé, …) que la forme (lourdeurs, passages maladroits, paragraphes ennuyeux…). Tu seras alors amené à effectuer un deuxième jet (et parfois troisième jet ou plus), et des relectures successives afin de peaufiner et de parfaire ton récit.

Restera l’étape finale de la correction : un ultime passage sur ton roman finalisé pour dénicher les dernières coquilles. Tu pourras confier cette phase à un correcteur professionnel pour être certain de proposer aux lecteurs un roman de qualité.

Il y a 3 éléments à prendre en compte également dans cette phase :

  • L’art d’écrire, c’est-à-dire comment bien écrire, avec un style qui évite les lourdeurs et les maladresses, et mieux, qui séduit et emporte le lecteur est quelque chose qui s’apprend, qui répond à des règles précises.

Connaître ces astuces sur l’art d’écrire permet d’améliorer ton style d’écriture et de donner de la puissance à la forme tout en étant au service du fond. Bien rédiger fait partie du métier et des compétences attendues de l’écrivain.

Plus de 4h de vidéos à voir et à revoir pour améliorer son style d'écriture
  • L’organisation. Et oui, organiser tes séances d’écriture et te fixer des objectifs est la meilleure manière d’avancer et de parvenir au bout de ton projet.

L’écriture est un travail assez long et solitaire, il faut donc faire preuve d’organisation, de motivation, de persévérance et de discipline. Sans oublier de s’amuser !

  • Enfin, pour celles et ceux qui désirent aller plus loin, améliorer sa productivité, c’est-à-dire le rendement, le nombre de mots écrits par heure de rédaction, permet de soulever des montagnes.

Plusieurs méthodes et astuces permettent d’augmenter l’efficacité du romancier. Et écrire son roman plus vite, c’est réduire la durée du projet, les risques d’abandon, et c’est même augmenter sa rentabilité.

Si écrire est souvent considéré comme un hobby, cela peut également devenir un métier. Doubler sa productivité, c’est doubler son gain financier, et ce n’est pas négligeable lorsque l’on souhaite vivre de sa plume.

Bien sûr, si tu écris ton premier roman, ces considérations peuvent te paraître lointaines, mais un jour viendra où tu t’y pencheras peut-être, lorsque tu auras conquis tes premiers lecteurs… et que tu ajouteras quelques barreaux à l’échelle de tes ambitions ;-)

Pilier n°3 : la publication 

Publier son livre

Après avoir bien préparé ton roman, puis achevé son écriture, place à la publication !

La publication, c’est passer d’un texte dactylographié sur ton ordinateur à un produit mis en vente au grand public, pourquoi pas dans le monde entier .

Il y a plusieurs manières d’envisager la publication de ton roman : la voie classique (historique) qui est l’édition, et une voie un peu plus récente mais ô combien palpitante et intéressante qui est l’auto-édition. Dans cette troisième rubrique, je reviendrai en détail sur les différences et les atouts de ces deux opportunités. Il est même possible de goûter à chacune, ce qui fera de toi un auteur hybride !

Si tu choisis le chemin de l’autoédition, alors tu t’impliqueras pleinement dans plusieurs points cruciaux pour réussir la vente de ton roman : choisir son titre, concevoir un synopsis accrocheur, élaborer une couverture qui attire l’œil au premier regard... Pour chacune de ces tâches, tu pourras être épaulé par un professionnel, ou te charger toi-même d’appliquer les conseils que je partage avec toi.

Le but de cette phase est de susciter l’envie chez le lecteur de lire ton roman, de lui donner envie de l’acheter tout en reflétant une image fidèle de ton histoire, une image honnête et non trompeuse. Cet exercice est plus difficile qu’il ne paraît. Il faut réussir à donner envie sans survendre ou se travestir. Un excellent exercice d’équilibre, d’authenticité et de séduction

Enfin, la publication, c’est bien évidemment donner un support concret à ton roman pour permettre au lecteur de l’acheter puis de le lire. Il y a deux supports majeurs, le livre papier (broché ou relié) et le livre numérique (ebook). Pour chacun d’entre eux, tu devras concevoir une mise en page adaptée et professionnelle avec des règles et des contraintes qui leur sont propres. J’ajouterai prochainement un tutoriel dédié sur mon site pour détailler la marche à suivre.

Une fois ton ebook ou ton livre papier mis en forme (l’idéal étant de décliner les deux versions), ton roman sera prêt à être mis sur le marché, prêt à conquérir ses premiers lecteurs.

Il existe différentes plateformes pour proposer ton livre à la vente. Je te parlerai de celles que j’ai expérimentées.

Pilier n°4 : la communication 

Faire connaître son roman

Écrire un livre et le publier, c’est bien, c’est même très bien, c’est un super projet. Mais avoir des lecteurs, c’est mieux, c’est fabuleux ! C’est le véritable aboutissement de l’écrivain.

Quel romancier ne rêve pas de conquérir des lecteurs, des milliers de lecteurs même ? Et ce rêve est bien plus réalisable qu’il n’y paraît. Mais pour cela, il faut se retrousser un peu les manches et s’impliquer dans cette quatrième étape : le marketing et la communication.

C’est une rubrique très vaste, et chaque auteur pourra s’y aventurer plus ou moins profondément, selon son avancée et ses envies, et y piocher les opportunités qui le séduisent…

Communiquer autour de son livre, c’est d’abord envisager son « branding » d’auteur : l’image que l’on va donner de soi et de son univers.

Une fois son image conçue, faire connaître son roman va passer par des leviers variés :

  • avoir un site web d’auteur, un blog
  • être présent sur les réseaux sociaux
  • créer et développer une communauté
  • faire grandir et engager sa communauté grâce à l’e-mailing
  • et même promouvoir ses romans au travers de la publicité

Il ne faut pas nier qu’un roman, d’un point de vue commercial et marketing, n’est rien de plus qu’un produit, qui répond à un besoin du consommateur. Besoin de lire, de se distraire. Selon le genre, besoin de s’échapper dans une enquête policière à suspense, ou de vivre une romance passionnante au temps de la Renaissance…

Dans un monde de la consommation et de l’image, ne pas s’interroger sur ce volet serait un oubli préjudiciable, un frein pour quiconque veut conquérir des lecteurs et, pourquoi pas, développer sa carrière d’auteur.

Pilier n°5 : le mindset 

Cultiver le mental et l’état d’esprit de l’écrivain

Cet ultime pilier, plus méconnu, est aussi passionnant que les autres, et pour moi, primordial pour réussir et tenir dans la durée.

Il s’agit pour l’auteur, de prendre conscience de ses atouts et de ses blocages, de travailler et développer l’état d’esprit qui le mènera au succès qu’il mérite. Le mindset de l’auteur, c’est-à-dire son mental et son état d’esprit, s’apparente au développement personnel (et professionnel).

Cela concerne la motivation du romancier : comment fonctionne-t-elle ? Comment l’entretenir ? Comment l’utiliser au mieux ? Que faire lorsqu’elle semble l’abandonner ?

Le mindset permet également de développer notre ambition en tant qu’auteur : la prise de conscience de son ambition, qu’est-ce que réussir, est-ce possible, est-ce que je le mérite ?

Un état d’esprit puissant et nourri en permanence permet aussi de concevoir ce qui pouvait être un simple hobby, une passion, un passe-temps comme un métier, une véritable profession : écrire un roman pour finalement devenir écrivain, et en vivre.

Le mindset permet de combattre les peurs et les obstacles psychologiques qui s’érigent sur le parcours de l’auteur, comme par exemple le syndrome de l’imposteur ou la peur de la réussite autant que celle de l’échec.

Cultiver et chouchouter son état d’esprit mène à une plus profonde connaissance de soi-même et de ses envies, à une ouverture, une libération qui débouche sur un océan d’opportunités afin de réaliser son rêve : devenir écrivain !

Comme tu le vois, écrire un roman est un sujet qui me passionne et je suis contente de partager avec toi les 5 piliers essentiels selon moi. Ce volet pour les auteurs va s'enrichir dans les jours et les semaines à venir.

N'hésite pas à me contacter pour toute question, s'il y a un point en particulier que tu aimerais que je détaille ou tout simplement si tu as envie de me parler de ton projet.

Je te souhaite une belle aventure !